Système constructif de maçonnerie appuyée sur le plancher

Ce système consiste à encastrer la façade entre les planchers du bâtiment et on atteint la stabilité face au vent moyennant un effet d’arc.

L’Eurocode 6 reconnaît la prestation structurelle des maçonneries qui agissent uniquement en tant que mur de cloison. C’est pourquoi, on peut et on doit calculer les façades.

Du résultat de ce calcul on peut déduire toute une série de conditions obligatoires pour les façades d’un demi-pied afin de garantir leurs prestations structurelles. Ces conditions requises sont trois : appui, hauteur et encastrement de la maçonnerie.

Conditions requises pour garantir la stabilité:

APPUI
L’appui des briques, que ce soit dans le plancher inférieur ou supérieur, ne peut pas être moins que 7cm.

ENCASTRER
Le mur doit être parfaitement encastré contre le plancher supérieur.

HAUTEUR
On ne peut pas dépasser la hauteur de 3,00m entre les planchers

1. PROBLÈMES DE FISSURATION

On met l’accent sur le fait d’encastrer, étant donné qu’il s’agit d’une condition indispensable pour garantir la stabilité des façades et la principale cause de fissuration de celles-ci. C’est-à-dire, la fissuration ne doit jamais être imputée aux pièces mais au système constructif utilisé.

SOLUTION
Afin de minimiser le risque de fissures, il est conseillé d’utiliser de l’armature pour maçonnerie FISUFOR®/ GEOFOR®.

L’Eurocode 6 reconnaît l’incorporation de l’armature pour maçonnerie dans les murs afin d’améliorer leur ductilité en diminuant au maximum le risque de fissures.

Il existe deux façons d’armer un mur:
Renforcement homogène : consiste à placer de l’armature FISUFOR®/ GEOFOR® dans les joints horizontaux de façon uniforme dans toute la longueur du mur.
D’après l’Eurocode 6, une maçonnerie est armée quand l’armature placée dans celle-ci a une section d’acier d’au moins 0,03% de l’aire brute de la section de la maçonnerie et la séparation verticale entre les armatures ne dépasse pas les 60cm. Cela veut dire que, pour un mur de 11,5 cm d’épaisseur, une armature de 4mm de diamètre tous les 60 cm est suffisante.
Renforcement ponctuel : il s’agit de placer de l’armature FISUFOR®/ GEOFOR® seulement dans les endroits où il y a davantage de risque de fissures. Bien évidemment, cette forme de renforcement n’est pas conforme aux exigences de quantités minimales qui apparaissent dans l’Eurocode 6. Pour plus d’information sur ce type de renforcement, vous pouvez consulter le catalogue FISUFOR®/ GEOFOR®.

2. MANQUE D’APPUI (Problèmes de stabilité du mur)

Instabilité produite par le manque d’appui de la maçonnerie dans le plancher. Dans une maçonnerie dont la stabilité dépend uniquement de l’encastrement, le manque d’appui représente la perte de la stabilité.

Dans ce sens, on rompt une lance en faveur des entreprises du bâtiment, vu que la marge de tolérance pour respecter l’appui avec ce système constructif est réduite. Toute variation, même si elle est petite (est, d’un autre côté inévitable) dans l’implantation des coffrages du bord du plancher peut provoquer un problème avec l’appui.

Cette difficulté augmente proportionnellement au nombre d’étages du bâtiment.

SOLUTION
La solution de surélever les planchers n’est pas possible pour des raisons économiques évidentes. La solution que STEEL FOR BRICKS propose c’est le recalcul de la maçonnerie en suivant les exigences de l’Eurocode 6 et en restituant la stabilité moyennant l’utilisation d’armature pour maçonnerie GEOFOR® et les ancrages FISUANC®.

La solution proposée par STEEL FOR BRICKS a les avantages suivants:
- C’est la solution la plus économique du marché en conformité avec l’Eurocode 6.
- L’intervention ne doit pas être générale. On peut agir uniquement sur les parties de la maçonnerie où il y a de problèmes de stabilité.
- Il s’agit de la solution la plus rapide et simple pour l’exécution.

Les éléments auxiliaires (GEOFOR® y FISUANC®) peuvent être placés par le maçon sans qu’il y ait besoin de l’intervention d’un autre métier.

Il est important de signaler que les cornières utilisées traditionnellement pour résoudre ces situations, fonctionnent comme élément de rétention et non pas comme élément d’appui.

Les cornières peuvent être remplacées par les ancrages FISUANC®. Le corbeau fonctionne uniquement comme appui dans la naissance des murs ou quand on fait un joint horizontal en-dessous. Ces joints horizontaux sont spécialement difficiles parce qu’ils annulent l’encastrement des murs, en laissant dans un état précaire la stabilité, en empêchant le calcul par arc et en faisant indispensable l’utilisation d’éléments de rétention (ancrages FISUANC®).

3. HAUTEUR LIBRE SUPÉRIEURE À 3 MÈTRES (Problèmes de stabilité du mur)

Murs qui dépassent les 3,00 m de hauteurs entre les planchers.

SOLUTION
Dans ces cas, afin de pouvoir garantir la stabilité par effet d’arc, il est nécessaire d’augmenter la condition d’appui. Quand cela n’est pas possible parce que le mur va être exécuté avec des pièces de 11,5cm d’épaisseur, il est indispensable de passer au calcul par plaque, qui implique l’utilisation d’armature GEOFOR® et ancrages FISUANC®.

4. MUR QUI N’EST PAS ENCASTRÉ DANS LA TÊTE (Problèmes de stabilité du mur)

Condition d’encastrement pour garantir la réaction dans la tête.

5. ACROTÈRES DE TOITURE (Problèmes de stabilité du mur)

Acrotères de toiture: ces pans de mur ont la particularité d’être détachés dans la tête étant donné qu’ils ne sont pas encastrés dans la structure, ni vertical ni horizontalement et par conséquent on n’obtient pas la stabilité par effet d’arc.

SOLUTION
On peut avoir la stabilité en doublant l’épaisseur du mur et en attachant les deux murs avec de l’armature GEOFOR. Cette solution est uniquement possible pour les acrotères avec une hauteur libre qui ne dépassent pas 1,30m de hauteur. (Pour des hauteurs plus élevées, consulter notre Département Technique).

6. PROBLEMAS TÉRMICOS Y DE ESTANQUIDAD

L’étranglement de la maçonnerie à la hauteur des rives de plancher et/ou des supports provoque l’affaiblissement de l’isolement thermique de la façade et des ponts d’humidité qui peuvent occasionner des procès pathologiques associés à cette situation.

Avec le système conventionnel ce problème a une solution difficile, aussi bien pour la difficulté de son exécution que pour le coût élevé.

SOLUTION
Utilisation du système GHAS

LE MEILLEUR PROCÉDÉ POUR ÉVITER TOUS CES PROBLÈMES FRÉQUENTS EST D’INTERVENIR DANS LE PROJET AVEC UNE SOLUTION RATIONNELLE : LE SYSTÈME GHAS.

Bientôt.